Le Burkina Sport

Assurément le Burkina Faso est une nation de sport. Cet amour s’exprime par la passion des burkinabè pour une variété de sports et aussi et surtout par une participation constante aux joutes internationales. C’est ainsi que les athlètes burkinabè ont récolté des lauriers aussi bien au plan régional africain qu’au plan mondial. A titre illustratif, le pays a décroché plusieurs ceintures continentales et internationales en boxe, et l’athlète Hugues Fabrice Zango vient de mettre fin à 36 ans d’absence du continent africain sur le podium mondial en triple saut en se hissant à la troisième marche. En football, l’équipe nationale après des participations à jeter aux oubliettes est devenue une équipe très respectée suite à la deuxième place et celle de médaillée de bronze obtenues à la coupe d’Afrique des nations (CAN) respectivement en 2013 en Afrique du Sud et en 2017 au Gabon. Pour être plus complet, il faut noter que les footballeurs dans les petites catégories ont fait sensation en étant deux fois vice-champions d’Afrique des moins de 17 ans en 1999 et 2001 pour finir par remporter le graal en 2011 à Kigali au Rwanda. Participants à plusieurs reprises à la coupe du monde de leur catégorie, les étalons cadets ont émerveillé le monde du foot en obtenant la troisième place en 2001 à l’édition de Trinadad et Tobago devant l’Argentine d’un certain Lionel Messi. Toujours en football, le Burkina Faso a remporté en 2019 les jeux africains. En lancer de marteau, au saut à longueur entre autres des athlètes comme Laeticia Bambara et Marthe Koala font la fierté du pays avec les médailles les plus prisées à savoir l’or. Pays de cyclisme, il organise sans discontinuer le tour cycliste international du Faso inscrit à l’union cycliste internationale et qui passe pour être l’un des tours sinon le plus prestigieux du continent depuis 1987. La lutte traditionnelle, la course de fond, de demi-fond et de vitesse sont des disciplines en vogue au Burkina Faso sans oublier le Basket Ball, le rugby ou la pétanque où les étalons ont d’ailleurs remporté le championnat d’Afrique.

Au-delà de la participation, le pays a organisé avec brio plusieurs compétitions sportives parmi lesquelles on peut citer la CAN en 1998, la CAN des moins de 20 ans en 2003, les championnats d’Afrique d’athlétisme junior en 2007 et plusieurs autres manifestations concernant le Hand Ball, le volley ball ou le rugby notamment.

Le pays dispose d’infrastructures sportives d’un bon niveau qui pourraient être améliorées et mieux dispatchées sur le territoire national.

Sommaire

Retour haut de page