Un pays ouvert au monde

Admis au sein de l’Organisation des Nations-Unies (ONU) le 20 septembre
1960, l’ex-Haute Volta joue pleinement sa partition dans le concert des nations.
Le Burkina Faso est membre fondateur de plusieurs organisations
internationales dont l’Organisation de l’Unité Africaine (ancêtre de l’Union
Africaine) en 1963 et de la Communauté économique des États de l’Afrique de
l’Ouest (CEDEAO) en 1975, de l’Union économique et monétaire de l’Afrique
de l’Ouest (UEMOA) en 1994 dont il abrite par ailleurs le siège. Très actif dans
les différentes organisations régionales et internationales auxquelles il est
membre, le Burkina Faso participe auprès de ses pairs à la quête des solutions
face aux défis auxquels font face le monde. Ainsi, depuis son indépendance en
1960, il a été sollicité à plusieurs reprises pour des médiations et facilitations
dans des crises un peu partout en Afrique notamment au Niger, au Soudan, au
Togo, en Côte d’ivoire et en Guinée Conakry. Avec 2087 casques bleus
mobilisés actuellement sur les théâtres d’opérations de maintien de la paix, le
Burkina Faso occupe le 14e rang des pays pourvoyeurs de troupes à l’ONU.
L’ensemble de ces actions n’est pas étranger aux différentes responsabilités que
ses pairs ont bien voulu l’accordé. Ainsi, il a été par deux fois élu membre du
Conseil de Sécurité de l’ONU en 1984-1985 et 2008-2009. Ouagadougou, la
capitale nationale a abrité plusieurs conférences de haut niveau parmi lesquels
on peut citer le sommet France-Afrique en 1996, le sommet des chefs d’États et
de Gouvernements de l’OUA en 1998 et le sommet de la Francophonie en 2004.
On peut ajouter l’organisation avec brio de la 21è coupe d’Afrique des nations
de football en 1998 qui a aussi fait connaître le Burkina Faso sur l’échiquier
international. Le pays a par ailleurs présidé la plupart de ces organisations et

plusieurs d’entre ses fils et filles sont employés dans les hautes sphères de la
diplomatie mondiale.
Le rayonnement international du pays est assuré permanemment par ses
représentations diplomatiques dans le monde qui sont au nombre de 32
ambassades, 53 consulats et plusieurs représentations auprès notamment de
l’ONU, de l’Union européenne et de l’UA. Cet esprit d’ouverture lui permet
d’accueillir 27 ambassades, une douzaine de consulats et des représentations
diplomatiques. Ces représentations portent la vision du Burkina Faso aux
extrémités de la terre, une vision de dialogue, de paix, de solidarité et d’amitié.

Sommaire

Retour haut de page